( 4 août, 2008 )

L’éduque des émours

Sus ine idée de JP  KERNOA , meusiqué peur Maxime LE FORESTIER en 1973  » l’éducation sentimentale  » , n’en vouéla, por thiés qui peuvant chanté , ine veursion rabistoqué en Chérentais « l’éduque des émours  » O m’f'ra grand’ment piaisi si thieuques in de nou bardes z’ou fazant . Jhe veuri point , por reun de thieu lon , que Céléstin la beurdasse , l’y qui chante coume ine grôle !

 

Aneu vour qu’o mouille
jh’érons t’ aux cagouilles
por n’en ramasser
et sus les luzarnes
ou bin sus les barnes
Jh’allons les courser
Por peu qu’ol adoune
tu veurras meugnoune
jh’ s’rons vit’ment vassés
jhe thyit’rons thieu tail
jh’roll’rons dans l’égail
avant d’ s’en r’tôrné.

Jh’prenri mon tir-chail
des piarres à mitraye
et jh’érons chasser
le long des palisses
jh’garoch’rons les bisses
sans point les poquer.
Cré me qu’o m’peupine
ta boune goule câline
jh’veuri la bigher
Thyitte me zou feire
cesse don tes manières
faura r’coumencer !!

 Aneu vour qu’o mouille
sors te des gassouiyes
et au cru d’la paille
jh’érons caniché
nos émours cachés
nos thieurs de quenaiyes
Aneu vour qu’o mouille
sors te des gassouiyes
et au cru d’la paille
jh’érons caniché
nos émours cachés
nos thieurs de quenaiyes

Creative Commons License
l’éduque des émours by Y Augiron alias Celestin beurdassou est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Pas de commentaires à “ L’éduque des émours ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|