( 5 août, 2008 )

Le fanâ d’ Ebéon

fanal.jpg 

Suivant le texte du Piron du  6 mars 1921

En l’ mitan d’in garet on l’ vouet tout dret pianté.
Au rât d’au Seminat, Le Pin et la Chagnasse *;
O semb’ll’ in pain de suk, qui s’rait décamoté
Et sart t’rrjhou thiauqué cot p’rr jhucher les agheasses*.
Thiau molument curieux n’a point coume vous créyet
In’ porte à deux battants, coume o n’en a bel-chouze :
Mais y sart bein quand min-me aux bitons d’ nout’ endret,
P’rr si mett’ à l’abri, ou ben p’rr feire aut-chouze.
Souvent d’foués, dans l’biâ tant, dès que le soulail coumince,
A s’el’ver dans les ars p’rr nous chauffer l’calât,
N’on vouet assit à l’ombre en ratissant les ouinces*,
La drôleisse à Nanut avec Jhean Biff’rrtât,
Bin des cots, en thiau tant, à la cime, les trr’gheasse*
V’lant émité zelles otout les amoureux d’en bât,
Et trr’chant tout autour des traquets batagheasses*
P’rr frotter zeu paure bet et s’ faire gratter la piâ.
Enfin mes bons zémits qu’o sèye ghens ou béthiaire,
Tout passe de bons mouments autour de thiau Fanâ,
Et chaqu’din en s’nallant veuriant fout’ ben’ refaire
C’qui l’avant déjhà fait :… Mais y peuriant p’teite pas !… 

Sina des Ajhioncs, souv’nit de gheinesse passé dans thiau l’endret avec ine jholie petite gardeuse de pirons.

Seminat, Le Pin et la Chagnasse = Lieux dits
agheasses= Pies bavardes
trr’gheasse = Si il s’entend  treugheasse , le sens en serait  : trois couleurs (oiseaux de) l’auteur  semble sacrifier  beaucoup à la rime ! Il se pourrait que pour lui ,les trr’gheassess soient les pies grièches femelles , les traquets batagheasses les mâles ?!
batagheasses = Pies griéches 
ouinces = les doigts , entre les phalanges . Le Weeb  Master évoque ici une coquille et avance « Cheinte/ cheintre » signifiant bordures . Internautes , n’hésitez pas a faire part de vos avis dans les commentaires.   Ce texte prète a la réflextion  !

JEU D’INTERPRETATION

 -  Il ne reste plus que la deuxième mi-temps !       boutons2065.gif 

 

Pas de commentaires à “ Le fanâ d’ Ebéon ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|