( 24 septembre, 2008 )

Les beurgauds

beurgotse.png

Ar’queneusez ine varité : Thielle paugne , ol é la meune !  Ine ment’rie asteur :  Thiés les bétiaux avant feit in apou sus mes déts  pasqu’y  sont  deursés par in qui s’y queuneu en deursaghe de beurgauds ! 
Sus le p’tit dét  ,vouéla in beurgaud d’tare , sus le pouze in beurgaud des champs  , jhuché sus l’index  aveuc les poéls biancs d’in ‘ ancien,  voéla le beurgaud des boés !  Por n’en finir , sus l’dèt d’l'annâ,  ol é le beurgaud  tant aimé d’Odette Comandon : le beurgôt rôghe !! min-me si y l’a rinque le thiu de rôghe.

cherpentiere.png L’y ol é le grous beurgaud négue oub’ abeuille chérpentière , y méqueuneu son  deurseur !

Pisqu’ol é quession de paugne , jh’en peurfitte por déçi ine rigouène de quenaille à Célèstin qu’é asteur grand’p'pa , ol é a feire au cru des menottes  de thiellés meugnounes p’tites feuilles. ( Rigouène dau pays bas saintongeais Beurville – Cougnat …)

En chatouillant le creux de la main  :        La p’tite font vour in’ osiâ vint boére
En secouant l’extrémité du pouce :           Thieu là l’a voyu
En secouant l’extrémité de l’index :          Thieu là l’a choppé
En secouant l’extrémité du majeur :         Thieu là l’a pieumé
En secouant l’extrémité de l’annulaire :    Thieu là l’a feit thieur
En secouant l’extrémité de l’auriculaire :  Et l’p'tit riquiqui qui  voudri n’en manghé , y l’ara reun du tout !
O coute pas grous d’érghent et les quenailles fazant de bein jholies risettes !!!

Pas de commentaires à “ Les beurgauds ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|