( 12 janvier, 2009 )

La pierre à Nocent

Le conte « Ol é in boeuf qui z’ou  dit »  a éveillé quelques trop vieux souvenirs , aussi vieux que l’époque ou la roche évoquée comme étant la pierre à « Nocent » était fort connue des  Cognaçais  qui descendaient   dans le « pays bas »   et de tous ceux, qu’ils soient plâtrous d’Orlut ou « pésants paybatiers », qui montaient à la foire de Cognac .
Elle était à cette époque , complètement nue et vierge de végétation !!! Preuve que les temps ont changés : les escapades et les bains annuels entretenaient ils son teint d’oeuf d’oie ? Ou bien , preuve que les gens ont changés : Les cantonniers ont délaissé leurs serpes et croissants pour des « épareuses » motorisées,  et les folles rotations de l’acier s’écartent de la pierre meurtrière !

chailanocent.jpg
Photo  don de F. H .Cognac   01/2009

Un autre conte, impliquant Mélusine parlait de cette roche mais il etait commun  à toutes les légendes impliquant rochers et Mélusine , qui en a tant perdu de la « dorne » de son « devanteau » un peu partout sur le territoire Français .
J’aurais beaucoup aimé une Mélusine , lutinée par un Gargantua en goguette , qui , pour une caresse audacieuse , deferait la « nouette » du tablier garni de roches, mais pas un auteur charentais ne m’aura fait ce plaisir.

S’il est possible d’insérer ma petite contribution photographique , nombreux pourront  se frapper le front  en constatant que cette roche : « le gros roc  », les regarde bien souvent passer , trop rapidement sans doute ,  au rythme d’une vie  qui n’accorde plus de place aux fées , aux fâdets et à cette magie que les cultes anciens avaient offert aux pierres. Pourtant ,  de l’autre  coté de la route  , un site difficile d’accès et d’ailleurs dangereux par  ses énormes roches en équilibre instable , offre un spectacle d’une puissante beauté , dans une végétation  de serre humide , entre le plus beau ruisseau du royaume de notre roi François et les abris sous roche du Cognacien supérieur
                                                                                         F . H

La pierre à Nocent a reveillé bien des vieux souvenirs  et grand merci à tous de vos interventions.  Dans un prochain billet , une  jeune internaute Bretonne   nous fera  (en français), partager une bien poétique évocation des divinités rocheuses que Nocent lui a rappelé .

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ La pierre à Nocent ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|