( 29 janvier, 2009 )

Bouillie « garouyée » / de farine de maïs

bonapp011.gif Por 8 ghormands

200 g de farine de garouille* sailli dau molin, ol é bin meux quession de goût, t’en répond   ! Oub’ d’ach’ti  , 100 g de farine bianche, 1 l d’ève, 1 pincée de sau*, un peu d’heule*, dau  sucre écrabouyé

Meite  les 2 farines en ine casterole*, pautrignéz*et ampré, ouyéz aveuc une thiuiyère en boés , et au coumens’ment  aveuc un p’tit d’éve tiède et  châ p’tit aveuc de l’ève bouillante salée : 1 lite en tout . Fazez thieur  en tornant sans qu’ol eye de cesse , teurjhau aveuc la thiuiyère de boès . Quanque la bouillie é bin marié et bin sousséyante* gârer la casterole sus l’coin dau feut et thiytter mijhotter  à la douce , ine heure por le moins . A thieu mounent  ol é t’ine « crûchade »  de Gascons , oub ‘ ine « millade » de nos voésins dau Médoc, vour, bounement :  ine bouillie  garouyée.

 Thiytter fréd’zi*et durci* ine demie jhornée dans des assieuttes piâtes . Ampré , quartargher*cha assieutté  . O faura rolé   cha mourciâ  sus d’la farine de bié  por les feire grâlé coume des beugnets , dans ine poéle d’heule châde . Quand thiés les afeires sont bein dorées , appouéz les sus n’in piât chaud et geurleillez d’sus, dau suc en poude ( seyiez point crassou sus thieu*).
Foutez tout thieu sous l’mussiâ d’voute houme, aveuc in pot d’rasiné*. Si  le dehiore croustille en la goule et que l’thieur é tendeurzi*, ol é qu’vous v’nez d’feire de la bel ouvraghe.

 O s’peu de varsé ine p’tite goute de jhène* dans la casterole  et si vout’houme veint de s’feire détoxiqué ,  varsez, en-pour, ine yichée*de fieure d’orangher  ol éssame*bellement otout .

Garouille = Maïs / Sau = sel /Heule = huile / Casterole = casserole / Pautrignez = manipulez / Sousséyante = consistante / fréd’zi et durci = refroidir et durcir / Quartagher = partager en quart /  crassou sus thieu = avare sur ce point / Rasiné = confiture de raisin / Thieur tendeurzi = coeur tendre /Jhéne = alcool  de Cognac de moins de 3 ans / Yichée = le contenu d’une seringue / Ol éssame = cela parfume .

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Bouillie « garouyée » / de farine de maïs ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|