( 7 février, 2009 )

Candidat-urne

 

Afin que l’ami Jacques Edmond Machefert ne soit pas le seul à subir les représailles de la vindicte politique ( Il parle du  président sans  P majuscule , l’insolent !!! ) je me sacrifie  et lui prend la main pour l’accompagner  sur le bûcher des politiquement incorrects .

Voici ma collaboration :  Candidat – urne  en version audio  . Ne modifiez pas vos réglages sonores , le « pleurage » est volontaire. La traduction Française est dessous le  lecteur MP3

 
Fond sonore :  Marseillaise  engouée  & La valse traditionnelle des Ajhassons de Matha

Candidat – urne ,      de C Beurdassou en 1989

Les notables ne sont pas tous ventripotents , dirons nous en un élan d’humanité .

Mais tous ont  le verbe hautain et les rondeurs des hommes importants .

Les suffrages populaires distribuent des brevets de citoyens choisis, de notabilité , les visages irradient , subitement mis en avant . Ils deviennent orgueilleux sans la moindre pudeur.
Repus de prétention et de condescendance , saoulés de  MONSIEUR LE  si souvent flattés, emplis de suffisance et de complaisances distantes , ils éructent des   MOI JE   sans en être gênés !
Ces vessies gonflées jusqu’à l’explosion , vont s’allonger , s’aplatir, devenir peu de chose , contractant la poitrine et le ventre en une danse endiablé recherchant la minceur.
Ne soyez pas apeurés des faces taciturnes de notables accablés avant les élections ……..

C’est quelles sont bien étroites , les fentes des urnes, pour pouvoir s’y glisser tout enflé d’ambitions!

Publié dans K . Gouille,Non classé par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Candidat-urne ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|