( 21 mars, 2009 )

Chatiâ couvart

In chatiâ dau pays-bas , asteur . Thieu é dau 17éme ! Point dau 17 éme rondis’ment , beurnes en siâ, dau 17 éme siéque ! Un chatiâ d’enteur Loire et Ghironde , pianté en thieu si émabye «  val d’antenne » et « au thieur de la Saintonge » O faut se biber les sang et o faut s’athiucher l’entendement peur savouére quétout thieu b’soin des soué-dissant éssientifiques de boutiquer des nouvelles parouésses vour naçouné zeu édyisse . Jhe cré qu’ol é qui savant pas que jh’avons déjha des endrets à nous ôtes vour que jhe sont fiaroux d’eite néssus , d’eite les fis d’nous pères et mères qu’étiant dépeu leu pius jhènes an-nées, des bitons et des bitounes dau val d’Antenne , des payis batiers , des saintongheais vour des payiautiers et combes d’oute endrets les pius agrâlants qu’o seyissent ! Mé asteur , teurché donc le val d’antenne oub’ la saintonge en thielle imaghe de l’enteur Louére et ghironde vour que thiés les déranghé des borne et des quioture veulant nou parqué !!!! Le chatiâ dau pays bas en quession se châfre chatiâ couvar (château couvert) Ol é pas en thiel endret que les papiss vinront vinront abryé Benoit , l’y qui veuri que l’monde seyian découvart !!!! Bireuillez vous vour qu’é Clermont Ferrand entre Louére et Ghironde ? Et bin Chatiâ couvar ol é pas possibye ! Y s’trouve au pien mitan dau vieu marai d’ Migron en chérente maritime

entreloireetgironde.jpg

Thieu l’endret se trouvi , en les vieux temps, le siége d’une armée des seigneurs d’ Authon Ol é d’là qu’o vint , m’en doute le châfre « château couvert », de thielle couvarture militaire . Ol en a in’ ote de chatiâ qui s’apeule otout « couvart » à Jaunay Clan et les savant’ en istouére Pouét’vin disant que la couvarture militaire à batisé l’chatiâ. Mé jhe m’ minfi de thiés les bitons instructionné d’la teite …..d’autan mé pouét’vin !!!!

Y l’é biâ thieu chatiâ , paré ! Antant biâ qu’éti jholie sa maîtresse , au mitan des années 14 cent . La feuye de Jhean d’Auton , qu’ol a marié in biton d’oléron : l’éthiuyé de la Gombaulière . Pernelle , la dam’selle dau marais. Thielle fame motié sorcelle motié fade qui dounait des alle au anghuiye por qu’al voliant jhusqu’en les écuelle de soun houme parti en yière !!! Jhe vous z’ou cont’ri in’ oute cot .

Ine oute fame de thieu chatiâ : Veuve Charlotte de Céris, amprés eite rasté au cachot de Brouaghe au long de 22 an-née a fini peur n’en bazi . Ol éti ine bitoune , t’en répond !

 

ccouvert2.jpg

Sus la muraille, aveuc , in biâ cadran soulaire de 1866 , ol é gossé en la piare thiés les biâs mot bin  finau :

« Comme une ombre lègère, ainsi passent nos jours. Rien ne peut sur la terre en arrêter le cours. »

Peur n’en queneut’ mé : www.chateau-couvert.com

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Chatiâ couvart ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|