( 25 mars, 2009 )

Les âbes accoubiés .

 

Ol é ine manie qu’avant thieuque jherdrinier chez nous ote et minme in p’tit mé pius loin , que d’accoubié dés âbes enteur z’eux . Pas peur n’en feire in ménaghe à deuss coume o convint  dans l’monde conv’nabye:  dés foués , ol é troés et minme mé !!

lesabesaccoubies.jpg

 Sus la portraiture o s’trouve  3 figuiers d’aspèces  en dispart qui sont torsés coume ine quoue de ch’vau . Ol a otout les frâgnes de Prignat  qui fazant bibé le jhus d’ l’entendoir à mé d’in  !!! Qu’étout qui feit vivoché thieu qu’é sus ine gougne bazie dépeu l’passaghe de la couméte ???? S’ri tout possibye que le jhènot ‘y doune t’à manghé  ???
Nous vouésins dau Médoc  s’piaisant à feire thiés accoubiaghes enteur des aghers panachés (jhe cré qu’ol é l’sicomore ) et coume ol a des mâles et des fumelles chez thiés les âbes (les fragnes otout )   jhe veuris bin savouére   ça qui fazant la neut’ , doét eite dau prope !!!!!

 

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Les âbes accoubiés . ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|