( 6 mai, 2009 )

La poule à Colin

Thielle chanson dau folkiore  d’ nou provinces d’Oïl a t’oyu in biâ succés otout , chez nou cousins dau Quebec  ( Le lanlire) . Al  décit peurtout la min-me istouére : Thielle de Colin , de Martin , d’ine poule  , du thiuré et d’ la meisse gavagnée !!! . As’ment , al é teurjhou en Français et thieu , ol a bouqué Céléstin Beurdassou qu’en a don  boutiqué ine varsion chérentaise . 

La poule à Colin ( Varsion t’à Céléstin  )

Ar’frain :
Entends tu bin mon jhabraye  – z’ou comprends tu en patoé
Entends tu bin mon jhabraye  – z’ou comprends tu en patoé

Colin a t’ine poule nègue pounnant des eûs rouquins
Colin a t’ine poule nègue pounnant des eûs rouquins
al s’a-t- enfoui pounner dans la crèche à Martin

Ar’frain :

Martin pianta sa forche au pius gras de ses reins
Martin pianta sa forche au pius gras de ses reins
 n’en fazit’ in salmis por dimanche au matin

Ar’frain

Les ghens de la parouésse y’ avant fait trempine
Les ghens de la parouésse y’avant fait trempine
jhusqu’à nout’ vieux thiuré – qui s’lichait les babines

Ar’frain

N’en trouva le jhus si bon qui z’y pionghea in det
N’en trouva le jhus si bon qui z’y pionghea in det
dau det jhusqu’à la pougne et d’ la pougne jhusqu’au bet

Ar’frain :

I n’en fit parde la meisse à tous ses parouéssiens
I n’en fit parde la meisse à tous ses parouéssiens
à toutes thiés veuilles geurneuilles-qu’en avant grous besouin

Ar’frain

A tôtes thiés veuilles geurneuilles-qu’en avant grous besouin
A tôtes thiés veuilles geurneuilles qu’en avant grous besouin
de nin-me cèsse l’istouère-de la poule à Colin

Ar’frain  1 cot , amprés les musiciens  serinant enteur z’eux : y finirons peur débaucher!

Et por thiés  qu’avant pas la losse  caillée et qui veurant « chanter la poule » n’en vouéla la musique ! à vous ôtes asteur .

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ La poule à Colin ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|