( 21 mai, 2009 )

Moué moun’ endret

cagouilletededroite.png

Moué moun’ endret ol é la Saintonghe,
à ch’vau sus deus départ’ments
Ol en a t’in qu’ l’ océyian longhe
l’oute la chérente cope au mitan .
Les ghens d’Aunis sont nos cousins
de par jharmain oub’ d’par le thieur.
thiés d’An-golème dau lémousin
nous fazant  la min-me houneur.

Des deus chérentes jh’abite thielle là
qui sus ine carte, sembye ine monghette.
Jhe seus néssu en l’ pays bas
ine tare chétie s’ol en a p’t ‘ête!
O touche la chérente inférieur,
coume y la châfriant out’foué
nous ôtes jhe sont en postérieur
ce qué pas mé jholi , ma foué !

In thieusinier d’la capitale
a fait mangher t’ aux parisiens
des cagouilles coume o n’en rabalent
sus nou palisses , dans nou jherdrins.
Thiés les cagouilles qu’ol a ithiy
mé gouléyiantes que peurtout 
y les avant noumé  » p’tits gris »
et beurlandé , les fis de loup
que nous ôtes les Chérentais
jh’en manghions à piène goule
à tous les r’pas que l’bon yieu fait
aveuc dau vin bianc por qu’o coule !

Ol é à cause de thieu l’ inseugnifiant
thieu mau- fasant , thieu grand bavard
si peurtout en France, asteur y dizant
qu’ l’saintongheais é in  cagouillard  .  C Berdassou   
  

En émolé sus le PAYSAN CHARENTAIS  dau 20 Juin 1986, mirolé aveuc thielle cagouille éjhoslée de Michel Combeau

Creative Commons License
Moué , moun’ endret … by Y Augiron alias Celestin Beurdassou est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Moué moun’ endret ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|