( 8 juin, 2009 )

Le vin muet

 

LE VIN MUET – paru dans : La Vie Charentaise N° 1042 du 2 Mai 1986, sous la plume à C Beurdassou.

« Célestin , tu vas point t’en raler sans v’ni licher nout’ vin bianc , o te r’montra l’thieur « , dizit thieu l’houme dau pays bas .
Contez pas sus moé por vous dire l’endret , de min-me o f’ra d’tort à peursoune. Et nous vouéla atabyiés d’vant’ ine chopine , à causer dau prix dau lait oub’ dau temps qu’o fait, d’la peine qu’avant asteur tous les copeurs d’achets . Thieu l’houme de songher qu’aut’ foués , le père dau grand’père avait oyut ine beunasse à toucher la seune , o y a d’ça t’in moument !

«  Vous ôtes les Beurdassous , vous êtes sortis d’ithyi et s’est tourjhou dit que toun’ arié gramp’ pé l’Aristide, ol étit in biton !  A de c’qui paraît que thieu l’houme causait tout seul tout au long d’ine jhornée : y causait quant’y beuchait sa veugne , peur les tayaisons  otout , et min-me quant’y l’attachait . Y causait’ aux razins , sa goule n’areutait point . Faut r’queuneutre qu’oute foué ol étit beun aisi ! Asteur, jh’avons pius l’ temps, d’sus qu’thiés les tracteurs , thié-les sulfateuses thiés-les machines à vendangher et voués tu ,dans in coubye d’an-nées, ol aura dans nou veugnes ,les machines à tailler qui v’nant d’z'ou d’inventer! 
 Jh’ouvrajhons sans pus reun dire , jh’avons pu l’temps de reun ! »

̶  A la teune Célestin , jh’areut’rons pas l’ prougrés ! Qu’étou que tu n’en dis de mon vin bianc ?

̶  Jh’en dis reun – jhe nous causons pas ! Y m’dit reun non pius ! Jh’en dis, moé, que ton vin sait pas causer , y l’a torné sauvaghe !  Tu passes de conte tout au long d’ine an-née et tu z’y dis pas in mot . Y dira pu reun à peursoune asteur, ol é dau vin muet !

Creative Commons License
Le vin muet by Y Augiron alias Celestin Beurdassou est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Le vin muet ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|