( 7 août, 2009 )

La beunédiction d’Arnés & Sidounie

feurnand002b.jpg 

 Feurnand    ( Fernand Porcheron )

Thieu discourt, en d’souc , est dit et écrissé-t-en patoués peur « Feurnand »,  en-pour « les noces villageoises 1930″ organisé à Haimps le 2 juillet 1994. Thielle déambulation se devit’  imagher in mariajhe coume n’ en 1930, en vouétures et atifailles de thiés  z’an-nées . Mé de 110 peursounes, en coustumes dau dimanche des an-nées 30,  avant défilé à Sounnat, Beauvais S/ Matha, Les Touches de Périgny, Matha et peur fini , à Haimps vour la mariée répounait  « oui »  et por l’ repas de mariajhe  , thieu , sarvi par les bénévoles de la coummune.  O s’trouvi mé de 300 ghormands t’a tabye ! A châ villajhe , o défilait minmement : arrivée t’ en outo à  l’urée dau villaghe,  ( thieuques voitures aviant des rayons en boué) , défilé bras d’sus bras d’sous jhusque à l’adret d’ la mairerie,  la mariée fazait la feugne et  disait « non » à moncieu le maire et thieu biâ monde poussiant jhusqu’au   villajhe vouésin ( la mariée a dit oui rinque à Haimps ! Ol é là que moncieu le thiuré a v’nu  bénit thieu mariajhe) Peur s’ en-raler, o se  dansait  in oub’deux quadrilles et thieuques veuilles  polkas .

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ La beunédiction d’Arnés & Sidounie ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|