( 3 septembre, 2009 )

Vint don ma Ghénie

rosalie2009.jpg
Rosalie – Aliette Pelletier

 Rosalie  ( Aliette Pelletier ) donne cette chanson , « Viens donc, mon Eugénie » pour être une oeuvre de Goulebenèze,  crée sur l’air de la valse brune . Voici une belle illustration de la puissance de la transmission orale, puisque cette chanson nous est parvenue , de sa création aux premières années 2000 sans   trace graphique. Une charmante démonstration de «  l’oralité  » ancestrale  de notre patois et de la superficialité de la graphie, normalisée ou pas.

Merci à J M Caillaud pour la prise de son et à P Péronneau pour le cliché

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Vint don ma Ghénie ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|