( 5 septembre, 2009 )

Lait de poule

Afistolée por le quart d’heure chérentais qu’ol a t’oyut marcredi , thielle histouére  conte  in  » dé-piaisis d’la goule » peurtant , in biâ lait d’poule  , feit coume o s’douet , se touve d’eite  de thiés les piaisis vour in biton peurait jhaboter :  O sembye la sainte viarge qui t’pisse en l’gargenâ !!!

 Les rafiéctions de la boune mémé  sus les roués Saint Louis et Enriquate sembiant feire peurtie dau  » légendaire  » de thiés les Monsieus . A creire que la boune Mémé a meuné les pirons aveuc z’eux .

Image de prévisualisation YouTube

Savau peurquoué étout que jhe vivoch’rais bin mé longtemps qu’vous ôtes teurtous ? Et savau peurquoué que jh’vivoch’rais sans jhameis malader ? A moinsse qu’o seyisse in accident qu’o paurit me mésariver , jhe f’rai in cent’naire , voyez vous !

Ol é a cause de ma boune mémé ! Ine dont bin boune fame si ol en a t’oyut !!

Tous les jhors d’hivar , thielle boune mémé me fasit prenre in chéti beurvaghe que les mondes dau pays ariant bin pu m’écimer les ins amprés les outes, y ne m’ariant jhameis opousé de dev’ni thieu si bel houme que jhe seus t’anneu !
In beurvaghe ? Ine dégoutation putout ! Ine affeire a m’enziré peur l’rastant d’mes jhors !
Amprés m’avouére bighé , ma veuille mémé disait : « grouille pas drôle, jhe t’preupare ton beurvaghe . »

All’ douvrait la tirette de la tabye et en rencassant all’ teurchait l’ rastant dau cala d’muscade et otou son coutiâ d’thieusine . Amprés all’ tirait deux grousses louchées d’lait dau siâ . Dau lait , encouére tout châ des teutines des beurqueugnes, veursé de rang dans n’ine casterole , sus la p’tite rouelle de la thieusiniere . Ol é là qu’aveuc le bout apointuché bin prime de son coutiâ , all’ gossait thieu cala d’muscade peur n’en feire de la poude qui cheyissait sus l’lait . Thielle muscade , o n’en rastait d’in bout ‘à l’oute de l’année , amprés la thieuzine de ghoret (sauf l’respect que jhe vous douet , bin sur !)
Ol é a thieu moument que ma boune mémé poquait in eû su la casterole et laissait chère l’jhaune et otout l’bianc , au mitan dau lait . All’ z’ou savait beun qu’o fallait rinque l’jhaune , mais qu’étout que vous veulez , all’ aimait point t’a gavagner ! Alors le bianc , piouc ! Quanque le lait s’trouvi in p’tit trop châ , minme en touyant bin vite et bin fort, o fazait coume de grands achets biancs qui naghiant dans ma bolée … Beurnentio
« Boé mon drôle, étout pas bon ? 
«Non mémé, o m’léve le thieur , peux pas z’ou prenre !
«Ol é m’en doute que jh’é d’oubyier l’suc !
Et all’ veursait’ in coubye de thiuyiérées d’suc en poude , O changhait reun songhez donc , les achets biancs etiant mé sucrés mé ol etait toujhours ine dégoutation .
— «Jhe peux point mémé , o veux pas couler
— «O faut z’ou bouére ! Veuri tu donc bazi coume le roué saint louis ?
— «Qu’étout thielle affeire , de quoué dont a t’y bazi ?
— «Y n’ a pas veulu n’en bouére ! Le jhor d’amprés , y l’étit peurti de thieu monde !
— «Moué jhe cré que si jhe z’ou bouévi, jhe peurais pas teni jhusqu’a d’main peur mouri,
— «Crés tu que t’as la goule fine ! Minme nout’ roué enricate y z’ou aimait , y n’en était ghormand ! Jhusqu’a n’en châffrer son ch’vaux bianc coume thieu . Son ch’vau bianc que l’monde savant teurjhou pas de thielle couleur qui s’trouve d’eite , y le chaffrait  « lait poule » , crés tu bin!
— «Pasque thielle beurnée s’rit dau lait d’ poule !! Tu f’ri meux de l’douner t’au laitier y n’arit pas grand mau à n’en feire dau feurmaghe ….. dau feurmaghe de poule!!

Ol é a pus prés à thieu moument qu’o me chéyissait ine main sus la goule et jh’avais pus yiere d’poussières dans les piaux por le rastant d’la jhornée.
Ma boune mémé , tu z’ou créri point si o t’étit dit qu’ asteur jhe n’en seus ghormand , dau lait d’poule !! Aveuc in p’tit d’cougnat oub’ de goutte, o z’ou aranghe beun et aveuc de la vanille , de c’qu’é bin meu que la muscade et pis …. d’azar , sans l’bianc d’eû !

Et ol é là qu’ol a teurjhou ine p’tite voé qui déssit : Et l’bianc que n’en fazez vous ? manghe benasse que vous eites,  y l’é pas peurdu d’azar ?

Publié dans K . Gouille par
Commentaires fermés

Pas de commentaires à “ Lait de poule ”

Fil RSS des commentaires de cet article.

|