( 9 avril, 2008 )

Saint Taupat riez pour nous !

( 29 mars, 2008 )

le cala burot

( 26 mars, 2008 )

Goulebenèze

Petit essai en Français, inédit.

Montage en copie du manuscrit de la

collection Couret-Bourdale, archives départementales de Charente Maritime

gb2png.jpg

Avec l’aimable autorisation de Pierre Peronneau

( 21 mars, 2008 )

Pentecotes

pentecotes.jpg

Je vous é t’y pas feit in jholi bouquet , les fames ??? Ol é à cause  que jhe va devouère  me feire bin vouère quand jh’aurais mis t’en émolé le nom savant de thiés les jholies piantes .  Le pius souvent jhe disons « Pent’cote » , o doét eite de min-me dans « les mots doux ». Disons putôt : orchidées de Saintonge , min-me si ol en pousse oute part . Mos émits de « Chérente nature » vous en causerant aveuc des mots  sauvaghes dau ghenre: Orchis oub’ Ophrys . Thielle qui sembye ine mouche à miau sus la photo , ol é ine Ophrys abeille  déçi en Saintongheais « abeuille »  . L’origine de thieu mot orchis vint dau grec et o veut déçi , feurmez les euils les fames !!! veut déçi : ….. testicules !!! ol é pas de ma faute , ol é à cause de la forme dau tubarcules qu’ol a t’au bout !!!Thiés qui charchent dans les « mots doux » trouv’rant pas d’mots Saintongheais por « testicules. ». Nos anciens n’en parliant point, y s’en sarviant beun portant !!!. Cadet rabistoque a t’ine expression bin à l’y :  Dau pendilloches de divertissoére !!!! Hamm !!!  Jhe vous engaghe à voére à thieu sujhet les sorties Orchidées  qu’ol a t’ feire en Chérentes. [ acachez me]

( 20 mars, 2008 )

Amprès les aléctions

Publié dans Non classé par
Commentaires fermés
( 17 mars, 2008 )

ARIVOS !!!

 

Billet mis en archives cliquez ici 

Publié dans Non classé par
Commentaires fermés
( 12 mars, 2008 )

Eric Nowak

  T’espéres - Billet mis en archives cliquez ici ,

Publié dans Non classé par
Commentaires fermés
( 10 mars, 2008 )

Poéls de louc oub’ de cheune ?

( 7 mars, 2008 )

Les ghestiounants de l’envirounement

<.005bis.jpg

  •  Ol est dont bein jholi
  •  in bouésson d’ peurneliers
  •  Ol est déjha fieuri
  •  au mitan d’feuvrier
  •  Thieu n’est point  grand chouse
  •  tout thiés les peutâs biancs
  •  d’out’ fieures seriant jhalouses
  •  et des meugnounes , portant !
  •  Y l’avant ‘ encruch’té
  •  des gamelles en piastique
  •  des bauriers d’ z’ eu fabrique
  •  dans l’ thieur des peurneliers !
  •  Dans thiés bidon copés
  •  rempyis d’ève quant’ o mouille
  •  ol a des canettes d’arsouilles
  •  et des cartouches peutées .
  •  Peursoune vint z’ou vider
  •  et o bronze , bouneghens !
  •  A châ grousse buffe de vent
  •  ol est tout  épparé  !!!
  •  Vouéla les ghestiounants !
  •  Y z’ou creyant , malheur , 
  •  des beites et pis des fieures
  •  et d’noute en-virounement !
  •   A c’qui parait qu’asteur,
  •   y z’allant Ré-Gu-Ler
  •   O y a trop d’prédateurs
  •   Allant ‘y  enfin  s’extarminer ?  

 

( 5 mars, 2008 )

Asparghettes

asparghette.png 

L’asparghette oub’ asparghe des boés ! Thieu ol é ine vré piante dau bonyieu . Jhe vous en cause  dés anneu , minme si al est pas sortie, pasqu’o faura pas la manquer.  Ol est in  bouneur  de n’en mangher et moé jhe m’en f’ri  peuter  l’ jhabot . Al se manghe quant qu’al est en épighe , coume dans l’mitan de la photo . O faut que jhe vous prévinjhe , al est pas pius grousse  qu’in épighe de bié et o n’en faut thieuques ines por feire ine oum’lette .

Jhe va vous saquer thieuques yiens en d’souc por n’en thieusiner . Moé jhe les manghe de min-me , sus piés et je thiytte la tighe sus piace . Amprés , quant’ jhe seus gheudé , jhe n’en feit un ghearbot  por ine pouéloune . O vous doune la piatrelle , paré !  L’asperge des pyrénées qui disant ! Vas t’feire fout’ Pinâ : ol est l’asparghe des pays bas ( Saintongheais) !!! Al poussant sus les barnes de nous ch’mins biancs , la vour que les pots d’chapp’ment zeux peutant pas d’sus et in p’tit otout dans les prés . Jhe vous défend bein de v’nir n’en teurcher sus mes eites !!       TRADUCTEUR

L’asperge des bois dont voici une photo sur pied , a la caractéristique de ne pas présenter de feuillage au moment de la floraison .

 D. Suarez de Charente Nature nous en confirme la consommabilité en ces mots :

( Aucune floresaintonghe011.jpg  crainte à avoir concernant la consommation des jeunes pousses de cette plante, car il s’agit bien de l’Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum).

 L’asphodèle , dont vous trouverez des descriptions et photos sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Asphod%C3%A8le   http://fr.wikipedia.org/wiki/Asphod%C3%A8le_blanc                       semble être plus méditerranéenne  et de nature plus … généreuse , et s’il y a un air de famille, la confusion est difficile  .  A la décharge d’ AnneMarie , il semble que l’habitude de nommer l’asperge des bois « asphodéle » soit répendue en Charente.

Merci à  Charente Nature pour leur avis précieux. Je vous invite a vous rendre sur leur excellent site  http://charente.nature.free.fr

Boun  ap’tit mes émits , vouéla les yiens peurmis : C’est moi qui  & sans sucre ajouté

1...34567
« Page Précédente  Page Suivante »
|